Un projet innovant et interdisciplinaire

Un projet innovant et interdisciplinaire

Un projet Innovant ?

L'exploration et l'utilisation des ressources océaniques est un des défis majeurs du 21ième siècle. Les océans sont largement inexplorés bien qu'ils recouvrent 71% de la surface terrestre pour une profondeur moyenne d'environ 4 km.

Les ingénieurs de demain seront confrontés à deux problématiques : construire une meilleure connaissance de l'environnement marin et pratiquer une meilleure exploitation des ressources disponibles. Il faudra, par exemple, produire des cartes marines plus précises, assurer un suivi détaillé des ressources halieutiques ou encore surveiller l'état des ouvrages marins et sous-marins telles que les hydroliennes et éoliennes offshores.

Pour développer l'économie de la mer tout en préservant l'environnement, deux communautés scientifiques devront travailler en synergie : les spécialistes des sciences de la mesure – les hydrographes et océanographes – et les spécialistes du véhicule qui porte les capteurs – les roboticiens. Le couplage de ces deux disciplines permettra d'explorer, plus rapidement et avec plus de fiabilité, les océans tout en améliorant la sécurité des personnels.

L'exploration et l'exploitation des ressources marines sont ainsi à la base d'un grand nombre de métiers émergents notamment en robotique ainsi qu'en hydrographie – océanographie qui sont deux domaines d'excellence de l'ENSTA Bretagne.

C'est dans ce cadre que l'ENSTA Bretagne met en place, pour ses étudiants de dernière année de master, une formation pratique au Lac de Guerlédan afin de mettre en œuvre l'ensemble des connaissances acquises pendant leur scolarité. L'étude d'un lac est un excellent terrain de jeu sécurisé nécessitant des compétences similaires à celles requises pour l'étude des milieux marins.

Le lieu : le lac de Guerlédan

Le lac de Guerlédan est un lac artificiel d'une superficie de 4km2. Il est situé à la frontière entre les départements des Côtes-d’Armor et du Morbihan. Son origine remonte aux années 1930, lors de la construction d’un barrage hydroélectrique sur le cours du Blavet, qui est aujourd’hui exploité par EDF.
En 2015, le lac a été complètement asséché lors de sa vidange décennale (voir photo ci-dessous). Depuis début 2016, le barrage est remis en service et le lac artificiel reconstitué. L’assec de 2015 révèle de nombreuses structures normalement immergés comme des maisons en ruine, des écluses ou encore des troncs d'arbres parfaitement conservés !

Vue d'une écluse lors de l'assec 2015

Organisation du projet

L'objectif du projet est de faire travailler nos étudiants autour de problématiques concrètes permettant la mise en œuvre de robots autonomes et de matériel hydrographique. Nos étudiants réaliseront une étude complète : installation de systèmes de mesures, production et traitement de données, conception et automatisation des robots. Nous souhaitons faire acquérir à nos étudiants l'autonomie et l'esprit d'initiative indispensables à leur futur métier d'ingénieur.

Chaque groupe d'étudiants devra présenter à la fin du projet un démonstrateur technologique répondant au cahier des charges de leur étude.

La deuxième édition du projet se déroulera sur 5 mois d'Octobre 2017 à Mars 2018 dont deux semaines d'expérimentations de terrain au Lac de Guerlédan :

  • Du 09 au 13 octobre 2017 pour les premiers tests et la mise en condition réelle ;
  • Du 12 au 16 février 2018 pour les tests finaux et la présentation des démonstrateurs ;
  • Ainsi qu'une soutenance publique des projets, à l'ENSTA Bretagne, le 09 Mars 2018.

Chaque groupe d'étudiants aura donc un peu plus de quatre mois, entre les deux sessions de tests, pour améliorer et finaliser son démonstrateur et pourra donc tirer partie du retour d'expérience de la première session.

Une cinquantaine d'étudiants, répartis entre les options Robotique et Océanographie-Hydrographie de l'ENSTA Bretagne, participeront au projet encadrés par une équipe d'une vingtaine d'enseignants-chercheurs et personnels de l'école.